3 questions à Victor Hazan, concertant indépendant

Victor Hazan avec deux de ses amis est en train de monter sa propre agence de conduite de Projet collaboratif sur la concertation. Il a rejoint DébatLab en avril 2018. 

Qu’attendez-vous de DébatLab ?

Je suis jeune et sans référence dans le monde de la concertation. C’est une occasion pour moi de rencontrer des gens expérimentés, qui connaissent les ficelles du métier, qui ont du savoir-faire. Il me manque les clés institutionnelles du débat public à grande échelle. DébatLab, c’est, pour moi, le soutien des « vieux loups de mer » de la concertation.

Qu’est-ce qui vous a incité à adhérer ?

C’est pour inciter les clients et collectivités à concerter plus, vers une action de promotion collective , des concertations plus approfondies.

Que pensez-vous apporter à notre réseau professionnel ?

J’ai une conception du métier un peu idéaliste et jeune, que pas mal de gens ont peut-être un peu perdu ! Je crois à la coproduction, à dépasser la réglementation. J’apporte une dimension de recherche scientifique en matière de concertation, c’est-à-dire une question de valeur, de qu’est-ce que réellement la concertation, de quel type de concertation nous voulons à l’avenir. 

Publié sur : 20 avril